De fleurs et de ciel

Vie de famille et autres petites choses…

22 août 2006

Au paradis des enfants

Rentrés depuis avant-hier, le pauvre Gabriel se lamente en boucle : "ze m'embêêêêêête !!!!!". Sainte Mère Courage a donc emmené les deux enfants qui lui restent, ce matin, au Playmobil Fun Park, dans la riante contrée de Fresnes.
Le PFP, pour faire court, c'est une idée du paradis selon un enfant de moins de, disons, 12 ans (au pif) : un immense entrepôt meublé de décors géants en plastique et rempli de playmobils par milliers, tous à disposition, par rangées de châteux-forts, de maisons traditionnelles ou modernes, de tipis, de boutiques, de fermes et de zoos, de chantiers ou de bateaux pirates, avec des caisses d'accessoires où puiser.
Pour le parent qui a oublié son livre, c'est un genre de purgatoire bruyant. Où on est mal nourri de surcroît, mais on n'est pas venus pour la gastronomie, soit.
Cela dit, le paradis a parfois un goût amer : à notre arrivée, surprise, l'organisation des lieux a changé depuis la dernière fois, et l'immense circuit de train a dû plier bagage devant l'invasion de la mode pirates. Quand le fiston est fanatique de trains et se fout des pirates comme de l'an quarante, on est tristes. Bon, il se rabat sur les engins de chantier mais ciel ! un malotru joue déjà avec les camions convoités ! Passé la période de bouderie, Mère Courage tente de récupérer un camion identique en rassemblant des morceaux épars, mais c'est un échec. Heureusement, le malotru finit par lâcher son butin, vite ! fonce !
Suit un long moment de bonheur pendant lequel fiston manipule ses engins sous l'œil intéressé de sa petite sœur. Mais pendant que je fais la queue au snack, je le vois de nouveau prostré, hé oui, il s'est fait piquer le camion de ses rêves. La vie est dure avec les doux.
L'horizon s'éclaire avec le menu enfant : un album de coloriage est fourni avec ! La mère entend alors cette phrase bénie : "on rentre à la maison ?" Oui, il faut le savoir, l'enfant nanti d'un album de coloriages (et de points à relier ! et de labyrinthe !) en oublie tout le reste et n'a plus qu'une hâte : retrouver son bureau et ses feutres.
Finalement, avec sa sœur, il a encore joué au train au coin des petits, et puis ils ont chacun gagné un t-shirt kitch en ressortant par la boutique, parce que leur mère est faible et les concepteurs de la boutique en sortie de parc très forts.

Maintenant il va falloir encore meubler deux semaines avant la rentrée.

Posté par alex_en_dra à 15:30 - Vie de famille - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire